La distillation, création du rhum : comment faire du rhum ?





La distillation, création du rhum : quelles sont les étapes à suivre ?

Le rhum peut se faire à la maison, en effet vous pouvez fabriquer votre rhum chez vous pour une distillation complète entre 04 et 10 jours. La fabrication du rhum se fait dans les caraïbes depuis le 17e siècle et c’est encore le cas aujourd’hui sauf que l’utilisation du jus de canne n’est plus d’actualité, elle a été remplacée peu à peu par le sucre brun ou la mélasse. Pour fabriquer votre rhum, il vous suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Préparez les ingrédients : avant de commencer, assurez-vous que vous avez tous les ingrédients nécessaires qui sont 2,5 kg de sucre en poudre ainsi que 2,5 kg de mélasse, 20 litres d’eau distillée et encore un peu plus pour diluer le résultat et 40 g de levures réhydratée, le tout pour à peu prés 02 ou 03 litres de rhum.
  • La préparation de la décantation : dans une marmite propre, mettez les 20 litres d’eau, il faut que vos matériaux soient absolument propres car à la moindre contamination la solution changera. Après cela, ajoutez la mélasse ainsi que le sucre dans l’eau et laissez-les se dissoudre à feu moyen. La mélasse est plus épaisse que le sucre elle mettra donc plus de temps à se dissoudre. Ne laissez pas bouillir et dès que le mélange chauffe et que des bulles se forment à la surface, éteignez le feu et laissez refroidir jusqu’à ce qu’elle atteint 28°c, à ce moment prélevez environ 01 litre de la préparation, ajoutez-y la levure en mélangeant ensuite remettez ce mélange dans la marmite.
  • La fermentation : quand les glucides sont digérés par la levure, l’éthanol et le dioxyde de carbone sont rejetés et c’est ce même éthanol qui vous rend ivre. Après que votre décantation cesse de faire des bulles, concevrez-la dans un endroit chaud avec une température maintenue pour que la fermentation ait lieu.
  • Pour finir procédez à la distillation et ensuite peaufinez votre rhum en le laissant vieillir pendant une dizaine d’années.

La distillation du rhum

La distillation du rhum est une étape très importante dans la fabrication de ce dernier, elle se fait en plusieurs étapes que vous devez suivre à la lettre. Voici donc comment distiller votre rhum :

  • Commencez par placer sous la vulve de distillation un récipient pour récupérer l’alcool liquide des tuyaux qui doivent être parfaitement scellés et bien ajustés.
  • Procédez au refroidissement de la vapeur d’alcool en vous aidant d’un tuyau de condensation relié à une source d‘eau. Quand la vapeur de l’alcool refroidit, elle se transformera systématiquement en éthanol liquide qui va s’égoutter dans le récipient de récolte à partir du condensateur.
  • Utilisez un siphon (un tuyau en forme de U renversé) pour transvaser la décantation dans l’alambic ensuite laissez la solution bouillir très lentement et jetez les premiers 100 ml de liquide clair car elles contiennent une concentration d’éthanol qui peut être mortel.
  • Collectez les litres suivants (environ 02 à 03 l) et arrêtez la source d’eau froide et de chaleur ensuite pensez à découvrir l’alambic pour éviter l’appel d’air.

Conseils et avertissements

La fabrication du rhum est assez simple, elle nécessite seulement de la patience ainsi que beaucoup de concentration. Pour un rhum réussi, pensez à éviter l’éthanol de contrebande car son gout n’est pas terrible, faites vieillir votre alcool à l’abri de la lumière pour un meilleur résultat, choisissez un grand pot pour éviter que votre préparation ne déborde, utilisez des arômes pour parfumer votre rhum, les plus couramment utilisés sont le jus de canne et l’extrait de coco.

Fabriquer son rhum chez soi ou même la distillation personnelle de l’alcool peut être dangereux, elle est interdite dans de nombreux pays pour cette cause alors renseignez-vous bien avant de vous-y mettre. De préférence si vous n’êtes pas un professionnel, évitez de produire la distillation chez vous.